Rejoignez les 25 000 lecteurs qui reçoivent chaque semaine une nouvelle histoire coquine. abonnement à la newsletter

Vous fantasmez, elle baise !

Vous fantasmez, elle baise !

Publiée le 05 septembre 2013  

 AVERTISSEMENT : 

Tout ce que vous vous apprêtez à lire ici est réel, vécu. Si pour beaucoup d'entre vous, cela relève du fantasme, Cerise Sensuelle le vit. Cerise est libertine, elle assume ses désirs et nous les conte sur son blog. Allez lui rendre visite, vous serez certainement comme moi, captivé(e) par ses récits.

***

Peu de temps après mon arrivée, un soir, au Cap d'Agde, j'ai croisé son regard, il est beau, il marche avec un ami, il passe devant moi, il me regarde, me sourit, je plonge mes yeux dans les siens, je lui souris. Il continue de marcher, je le regarde me dépasser, il porte une chemise cintrée bleu ciel qui me permet de voir qu'il a un corps musclé et sec. Il se retourne, oui je le regarde encore, il me sourit à nouveau puis discute avec son ami et continue sa route.

Je suis, moi aussi avec un ami qui a remarqué ce petit jeu et il me demande si ce mec me plaît. Je lui dis "oui énormément". il me dit, "si tu veux je vais le voir, je lui parle et je t'arrange quelque chose", je lui explique alors que je ne vais jamais au-devant d'un homme et que si je dois le rencontrer alors ça se fera, ou pas, que si je plais à cet homme vraiment, il viendra vers moi.

Les heures passent et me voilà entrant avec des amis dans un bar musical du Cap. Dès l'entrée, je l'ai remarqué, il est là avec son copain mais déjà en train de s'occuper de deux femmes qui dansent sur une barre. Ce n'est pas grave, je suis avec mes amis, nous allons au fond du bar boire un verre. J'explique alors à une de mes amies notre jeu de regard du début de soirée et je lui demande ce qu'elle pense de lui, elle partage le même avis, il est canon. Je prends alors mon verre et je me dirige vers lui afin qu'il me voie. Ses yeux s'arrêtent sur moi, il lâche la femme qui danse sur la barre et s'approche de moi avec un grand sourire.

Il se présente, il s'appelle R. et il est arrivé ce soir avec son ami pour 5 jours au Cap, et plus il me parle, plus son corps s'approche du mien. Nos corps s'effleurent, nos joues se touchent lorsque nous nous parlons à l'oreille, j'adore ces moments de séduction, ce langage du corps qui instinctivement devient sensuel et sexuel sans qu'il ne se passe rien. Il m'attire énormément mais la femme "abandonnée" de tout à l'heure revient à la charge vers lui et lui tire carrément le bras. Elle veut l'emmener dans une boîte de nuit, il me demande de venir. Je lui explique que je suis avec mes amis et que je préfère l'avoir pour moi toute seule, qui sait peut-être nous nous croiserons encore....Je le laisse partir.

Nous continuons à nous amuser dans ce bar musical, on est un petit groupe, on se connaît de Paris et à la fermeture nous décidons d'aller aussi continuer la fête en boîte. Les boîtes fin juillet sont bondées, il y en a plusieurs sur le camp, le choix est vaste. Sur qui je tombe dès que j'entre dans la boîte? R. et son ami!!!!!!!

Il n'y a pas de hasard, il s'approche de moi et m'embrasse. Son baiser est comme je les aime. Tendre, sensuel, fougueux. Il annonce une belle suite. Je présente R. et son ami, à mes amis mais nous allons vite les abandonner pour monter tous les deux à l'étage, déjà pour prendre l'air, l'étage est à ciel ouvert et d'autre part pour trouver un endroit pour coquiner. On fait plus ample connaissance, à tous les niveaux d'ailleurs! On discute, on s'embrasse, je caresse son corps. Son torse, à travers sa chemise est dessiné, sculpté comme j'aime. J’ouvre alors sa chemise pour caresser de ma main directement sa peau. Il glisse sa main sous ma robe tout en m'embrassant et commence à caresser ma chatte humide et lisse. J'ai envie de lui, là maintenant.

Il caresse mes lèvres, titille mon clitoris puis rentre deux doigts et caresse immédiatement ma fontaine de jouvence. La réponse est instantanée. J'inonde le sol et je me mets à gémir de plaisir. Je vois dans son regard son plaisir également et R. me glisse à l'oreille qu'il adore les femmes fontaines. Je le vérifie aussitôt en posant ma main sur son pantalon. Il bande très fort. J'adore. J'ouvre son pantalon rapidement. Je l'embrasse puis je descends ma langue le long de son torse jusqu'à son sexe que j'ai dégagé de mes mains et que je vais prendre directement dans ma bouche.

Je le suce, le lèche, l'avale profondément, sa queue est bonne, bien dure et belle. J'ai très envie de lui, j'ai envie de le sentir en moi, sentir sa queue me pénétrer. Nous trouvons un coin tranquille, je me mets à quatre pattes, il relève ma robe, caresse mes fesses offertes, approche sa queue près de ma chatte et me pénètre enfin. Hummmm, je pousse un cri, à la fois de plaisir et à la fois de bonheur. J'en avais tellement envie!

Je me laisse aller à mon plaisir, je jouis fort et lui aussi, je le sens éjaculer en moi à travers le préservatif, il jouit fort et intensément. Un moment un peu bestial guidé par le désir et l'envie. Du sexe à l'état pur. Après la douche, nous retrouvons nos amis, buvons un verre et continuons à discuter. Il est pompier en région parisienne (j'adore les pompiers!!!), officier, il a 32 ans et est en couple, ils sont libertins et sa compagne l'a laissé partir seul avec son ami au Cap. Il continue de m'embrasser, me caresser, me toucher, je sens que ça ne va pas s'arrêter là et effectivement il me propose de venir dormir chez lui, j'accepte évidemment, j'ai encore envie! Nous quittons la boîte, R. et son ami M. qui semble avoir trop bu, a du mal à marcher et à s'exprimer, R. le soutiendra pendant le trajet.

J'arrive dans leur appartement et R. me dit qu'il va aider M. à se coucher, nous serons plus tranquille après. M. s'endort très vite. Nous décidons de ressortir de l'appartement pour aller fumer une cigarette dehors et au fil de la promenade sur la coursive, la cigarette terminée, un jeu de caresses reprend. Cette fois, c'est moi qui prends les rênes, je le plaque contre un mur, je l'embrasse et déboutonne son pantalon pour le sucer. Un couple arrive et s'arrête pas très loin de nous. Ils nous regardent, R. me l'explique à l'oreille pendant que je le suce. Ils vont faire de même. La femme descend vers le sexe de son complice et le prend en bouche. R. me propose de nous rapprocher d'eux. On est presque côte à côte, il fait très sombre. Elle a l'air pas mal, une belle brune avec une belle poitrine et lui, un black antillais qui a une queue assez impressionnante en épaisseur. On joue côte à côte pour le moment puis le black commence à me caresser pendant que je suce R. Je ne bronche pas, je le laisse me caresser les fesses gentiment. Naturellement, nous allons échanger nos queues à sucer. C'est un truc de dingue, non prévu mais super excitant.

Je suce alors la queue épaisse de cet inconnu black pendant que R. se fait sucer par la femme. Le black me glisse à l'oreille que je suis délicieuse et qu'il a envie de me prendre, il sort une capote, je m'appuie contre la rambarde et il me pénètre doucement, sa queue remplit ma chatte, je le sens bien, ses mouvements vont être doux et lents. Je jette un œil sur R. qui se fait toujours sucer et qui a l'air d'y prendre beaucoup de plaisir. Je ne vais pas avoir d'orgasme avec cet inconnu, juste du plaisir et l'excitation de se faire prendre dehors en pleine nuit, sous les yeux de R.

La complice va sucer R. jusqu'à le faire éjaculer dans sa bouche et tout avaler jusqu'à la dernière goutte. Nous les remercions, ils font de même et on s'aperçoit, enfin moi surtout quand je l'entends parler avec une voix grave, qu'elle, cette brune, est en fait « il ». Un beau trans que R. a senti rapidement puisqu'il refusait de se faire toucher, en revanche qui l'a sucé divinement bien, avec une belle gorge profonde!!!

Nous repartons tous les deux à l'appartement, le jour se lève, il doit être 7h du matin et après une bonne douche, nous nous endormons, peu.... Il me réveillera trois heures après pour me faire l'amour. Je sens une main qui caresse mon dos, puis mes reins, mes fesses, j'entrouvre alors mes cuisses et je lui laisse le passage, c'est bon de le sentir à nouveau en moi. Je caresse ses fesses magnifiques et commence à titiller son petit trou, j'y pénètre un doigt et je perçois son plaisir se décupler. Je viens sur lui et tout en le pénétrant avec mon doigt, bien profondément dans ses fesses, je l'amènerais à l'orgasme où je libèrerai le mien également. Là cette fois-ci c'est la bonne, on se rendormira tous les deux jusqu'à 13h. Un petit déj avec R. et son ami qui va beaucoup mieux que la veille, je prends mes affaires et je rentre chez moi. On a échangé nos tels, on se revoit très vite.

Le lendemain, il passera me dire bonjour au magasin où je travaille et propose qu'on se retrouve après mais au final, ça ne se fera pas. Je dois rentrer chez moi et récupérer un peu du manque de sommeil. Le surlendemain une soirée est organisée chez des amis à moi, je lui propose de m'y rejoindre. Il arrive tard, quasiment à la fin et débarque dans une ambiance déjantée où le poppers circule, l'alcool aussi et où à 4h du matin, les gens commencent à refaire le monde. L'attirance entre nous est toujours là et on commence à se chauffer et s'allonger sur un lit sauf que les autres discutent autour de nous et c'est très perturbant. On décide de partir chez lui pour être tranquille et j'embarque avec moi le flacon de poppers, j'ai ma petite idée derrière la tête.

Dans son lit, on commence à sniffer du poppers, l'effet du poppers plus l'alcool pris avant, nous met dans un état second, un état de "lover"... On s'embrasse langoureusement, on se caresse le corps sensuellement tout en sniffant régulièrement. Je suis allongée sur le dos, il relève mes cuisses et me lèche la chatte avec sa langue, il me bouffe la chatte littéralement, Il aime me lécher et ça se sent, il se régale et mon excitation monte de plus en plus. Il joue avec sa langue sur mon clitoris et me pénètre avec deux doigts qu'il positionne pour me faire couler, il va réussir à me faire jouir dans sa bouche, il va boire ma jouissance et je sens que je coule beaucoup. Il va ensuite rentrer plusieurs doigts dans ma chatte pour la dilater. Petit à petit, je ne sentirai plus des doigts mais sa main rentrer dans mon vagin. C'est une sensation très agréable, un plaisir immense, une excitation intense. J'ai envie moi aussi de lui donner du plaisir.

Je l'allonge sur le dos et je commence à le sucer puis ma langue va descendre le long de ses bourses, que je vais lécher et gober, je continue de descendre sur son scrotum puis je lèche son petit trou, il est en extase et tout en le branlant d'une main, je continue de le lécher, j'y introduis ma langue pour le préparer, puis je vais commencer par y glisser un doigt, puis plusieurs. Il bande à son maximum et commence à émettre des râles de plaisir. Il adore ça et moi ça m'excite énormément. Je vais prendre beaucoup de plaisir à rentrer petit à petit ma main dans ses fesses offertes, qui s'ouvrent de plus en plus avec l'envie et l'effet du poppers que nous reprenons régulièrement. Je vais jouer avec ma main, l'entrant, la ressortant, la tournant au rythme d'une pénétration. Sa queue est droite et dure. Ses yeux dévoilent son plaisir et son sourire, sa jouissance. J'adore le voir se laisser aller, je suis excitée de plaisir en voyant celui que je lui procure.

Je me penche sur sa queue pour la sucer et très vite, se sentant prêt à jouir, il demande à me prendre, je n'attends que ça. R. vient sur moi et commence à me pénétrer doucement, remplissant ma petite chatte trempée de sa queue gonflée. C'est tellement bon, que le rythme des va-et-vient est lent, comme si, l’un et l'autre ne cherchions qu'à savourer chaque sensation ressentie. On est complètement drogués par le Poppers qui nous met dans un état de sensualité et de douceur extrêmes. On ne baise pas, on fait l'amour. On s'embrasse en caressant nos langues mutuellement, nos lèvres s'effleurent, nos bouches se cherchent. Nos mains parcourent nos corps de caresses et nos sexes ne font qu'un. Il approche ses doigts de mes fesses et commence à jouer avec mon petit trou. Il le caresse, le mouille, le pénètre avec ses doigts. 

Il va alors se retirer doucement et approcher son gland de mon petit trou qui s'ouvre pour le laisser entrer.

"Humm... C'est chaud et étroit" me glisse-t-il à l'oreille. Je sens alors sa queue rentrer au plus profond de moi et je me sens mouiller encore plus. Je vais caresser ma chatte trempée pendant qu'il me sodomise. Mes fesses sont redressées et parfaitement accueillantes pour sa queue très dure. Il aime me prendre par derrière, j'adore aussi et je prends beaucoup de plaisir. Si je le pouvais, là à cet instant, j'aurais envie d'une double pénétration, ma chatte réclame aussi, j'ai envie aussi de sa queue là pour jouir complètement. Il revient dans ma chatte et continue de me pénétrer toujours dans un rythme lent où le plaisir monte doucement, jusqu'à l'orgasme que nous obtiendrons tous les deux en même temps. Je sentirais alors sa queue gonfler et les assauts provoqués par son orgasme et le sperme qui gicle au rythme de mes contractions et de mon orgasme. "Queue" du plaisir!!!

Il est dix heures du matin, on entend les bruits de la ville qui s'active à l'extérieur et maintenant il faut dormir. Seulement voilà, la quantité de Poppers inhalé nous maintient en éveil alors que nous sommes épuisés! Mon cœur bat trop vite, le sien aussi et lorsque j'essaie de me lever, je ne peux pas, j'ai la tête qui tourne et un cœur qui s'emballe, je le lui dis, il est comme moi, ça me rassure qu'à moitié. Il me parle doucement pour que je me détende et m'indique la position à prendre pour ralentir mon cœur. Ce qui me rassure c'est que s'il m'arrive un malaise, le pompier est à côté de moi! On ne peut pas faire plus rapide comme intervention, ceci dit, il est dans le même état que moi....On est allongé tous les deux côte à côte, se relaxant pour ralentir notre rythme cardiaque! Nous voilà partis dans un fou rire terrible!!! On finira par s'endormir mais deux heures après, notre nuit est finie! On a vraiment abusé, ce n'est pas sérieux!!!

La journée sera longue avec si peu de sommeil et je dois récupérer. Le lendemain est son dernier jour, déjà, le temps est passé vite trop vite. Moi j'ai pour habitude d'aller à la piscine sur un transat l'après-midi, lui va à la plage avec son ami mais pour son dernier jour, il passera l'après-midi avec moi au bord de la piscine. J'adore. Nous sommes nus, l'un à côté de l'autre, nous nous passons de la crème sur nos corps, nous allons nous baigner, bref vraiment une après-midi très sympa, très soft mais tellement agréable pour les sens. Il souhaite passer sa dernière soirée avec moi, c'est exactement ce que j'attendais, juste une nuit, une dernière nuit....

A 1h du matin, il passe me prendre à la boutique et d'avance je me régale de cette dernière soirée. D'ailleurs un couple d'amis reçoit chez eux et nous allons les rejoindre. Ils ont loué cette année un superbe appartement dédié aux soirées privées, love bed, douche à l'italienne pour deux visible de la terrasse, lumières au sol, variations de lumières dans la douche, boule à facettes et laser. Quand nous arrivons, ils sont une petite dizaine éparpillée sur la terrasse et le coin salon. Cela commence tout juste à chauffer.... Les couples commencent à se caresser, le couple à côté de nous nous chauffe. Elle entreprend R. qui se laisse faire mais sans grande motivation, lui, commence à s'occuper de moi, il est pas mal mais c'est pareil, je ne suis pas hyper motivée, en fait, je ne souhaite pas échanger, je n'ai envie que de me retrouver seule avec R. On ne fera que jouer gentiment avec les autres, juste s'exciter doucement et après quelques verres, direction son appartement.....

Il me dit sur le chemin qu'il craint de ne pouvoir être en très grande forme, ça fait 5 jours qu'il n'arrête pas de baiser, son corps commence à donner des signes de fatigue... Et qu'à la soirée justement, pas grand-chose ne lui faisait de l'effet! grrr ça ne m'enchante pas!!! Moi j'ai très envie!!!!

Nous entrons dans sa chambre, il se déshabille et s'allonge nu sur le lit. Je fais glisser ma robe jusqu'à mes pieds et je m'approche de lui. Je l'embrasse et je descends ma bouche jusqu'à son sexe que je commence à sucer avec ma langue. Je passe ma langue sur toute la longueur de sa queue puis je la glisse sur ses couilles lisses et son petit trou, que je me mets à lécher. Sa queue réagit immédiatement, pour quelqu'un de fatigué... c'est plutôt rassurant alors qu'à la soirée lorsque je le caressais ou qu'une femme le touchait ce n'était pas tout à fait ça.... Je l'excite, j'en suis ravie et ça me rend folle de le voir réagir juste grâce à ma langue. Je suis excitée à l'idée de voir son plaisir dans son regard, son sourire et son sexe qui réagit. Je sens une humidité qui descend le long de mes lèvres, mon clitoris bouge tout seul. Je commence à me caresser en le regardant, il s'approche de ma chatte et commence à passer sa langue sur mes lèvres mouillées et sur mon bouton bombé par l'excitation. J'ai envie de sentir sa queue une dernière fois en moi. Je l'allonge et je viens m'assoir sur lui, tout doucement je m'empale sur sa queue bien raide. Je bouge mes hanches sur son sexe pour qu'il rentre bien profondément en moi, c'est moi qui donne le rythme, qui mène le jeu et j'en profite pour frotter mon clito sur son bas-ventre au rythme de mes va-et-vient. J'y vais doucement pour que cela dure le plus longtemps possible. Seulement voilà, je le rends fou de désir ainsi, il se redresse alors brusquement vers moi, me bascule vers l'arrière et passe sur moi. C'est lui qui donne le rythme maintenant, c'est lui qui dirige et c'est bon. Ce côté bestial, animal, me plaît. Il accélère sa pénétration, plus vite, plus profonde. Je mouille de plus en plus et je sens que je vais jouir. Je lui demande d'y aller encore plus fort, je sens mon orgasme arriver, le sien aussi. Nous allons à nouveau jouir en même temps. J'aime ressentir ses spasmes pendant l'orgasme, ma jouissance n'en est qu'augmentée.

Epuisés, nous nous allongeons côte à côte et là il me rappelle qu'il a un mega coup de soleil sur les fesses par ma faute. Et oui! il a utilisé ma crème sans protection, car je suis déjà très bronzée, pour lui et l'effet a été très rapide, il a les fesses, le dos, le torse tout rouge.... Je me dévoue à lui enduire le corps de biafine, je caresse, je masse, je fais pénétrer la crème, cette opération l'endort et moi aussi. Nous prendrons le lendemain midi notre petit déjeuner sur la terrasse au soleil, nous ferons quelques photos souvenirs et je lui dirais au revoir ainsi qu'à son ami en leur souhaitant un bon retour sur Paris. Il me remerciera pour ces 5 jours passés mais moi aussi je lui dis merci. J'ai passé de supers moments, de sexe, de rire et vraiment un bon feeling entre nous. Il restera ma plus belle rencontre du Cap cette année.

***